mardi 30 octobre 2012

Imperial Milk Stout

Bonjour Lecteurs,


La fin de semaine passé, je me suis rendu chez mon ami, que je nommerai PhiL le chat, pour brasser une bière pour noël. La bière en question est une Imperial Milk Stout; une bière noire, assez houblonnée avec environ 70 IBU ce qui est moins d'amertume qu'une IPA mais cependant, elle est beaucoup plus complexe et riche qu'une IPA. Parfait pour les mois d'hiver.

Voici les ingrédients pour une quantité d'environ 46 litres:

  • 9kg d'orge malté 2 rang
  • 2kg d'orge caramel 80L
  • 1kg de black patent malt
  • 0.5kg de malt chocolat
  • 1kg d'orge torréfié
  • 4kg d'extrait de malt ambrée en poudre
  • 1.5kg de lactose en poudre
  • 200g de houblon Northern Brewer
  • 50g de houblon East Kent Golding
  • 11g de levure Lallemand Nottingham (utilisé par moi et un autre ami pour 23 litres)
  • une quantité indéterminée de levure liquide à base de White Labs WLP001 (utilisé par PhiL)
Selon les calculs du logiciel, la bière devrait atteindre un taux d'alcool par volume de 9.11% donc j'ai décidé de l'appeler la 9-1-1.

La journée a débuté vers 8h15 au moment où j'arrive chez PhiL. on prends une petite pause étant donné que nos nuits ont été courte puis on se sert un bon café infusé.

Ensuite, on remplis d'eau la cuve tampon (environ 55 à 60 litres) en la mettant sur le feu pendant le remplissage. en même temps, je mets les poches de grain dans la cuve d'empâtage en prenant soin d'ajouter une bonne portion d'écorce de riz pour empêcher la formation d'un "stuck mash" (traduction google n'aide pas mais ma traduction libre est empâtage coincé).

Après que l'eau ai atteint une température de 76±1 degré celsius, nous commençons à empâter. Nous transférons donc la quasi-totalité de l'eau dans la cuve d'empâtage et laissons recirculer l'eau pendant 45 minutes. Nous profitons de ce moment là pour déjeuner.

Ensuite vient le temps de faire bouillir le malt pendant 1h15. À partir de ce moment là, les étapes se sont succédé assez rapidement avec le houblonnage, l'ajout de l'extrait de malt ainsi que de lactose.

Au moment de refroidir le moût, il était 13h45 donc j'envois un sms à mon ami Charles qui faisait la route de Québec pour venir passer la fin de semaine chez moi, lui disant qu'il arrive bientôt pour faire remplir son fermenteur.

Suite à ça, moi et Charles allons diner pendant que PhiL et d'autres amis préparent une autre batch de bière.

Maintenant, je vous inviteraient à publier vos aventures de bières ainsi que vos recettes dans les commentaires.

Merci
Alain

addendum: J'ai tombé sur une recette de marmite (une tartinade de levure salée) donc je vais en faire un essaie ce mercredi lorsque je vais tranférer ma bière dans le fermenteur secondaire. Pour la recette, je vais faire bouillir le peu de levure qu'il va me rester dans le fond du fermenteur avec une petite quantité de bière et j'ajouterai du sel pendant la cuisson.

2 commentaires:

  1. Bonsoir, je cherche moi même à brasser une bière de type milk-stout et j'aurais souhaité savoir si cette bière avait été une réussite ? Je vous remercie et vous souhaite une bonne journée :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, elle était excellente. Je ne sais pas si elle a gagné un prix mais cependant, Phil l'a soumis à un concours vu qu'elle a été une réussite.

      Alain

      Effacer